Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2013 3 10 /07 /juillet /2013 12:15

Y’a plus de saisons, y’a plus d’enfants, plus d’âge de raison.

J’avais celui des âmes mûres et lui, celui des amours… Très vertes. Mes airs sévères et mon armure, ça l’a pas gêné. Il voulait faire le mur de mes convenances et voir la mère à son couchant. Et l’alliance à mon doigt vigoureusement tendu, et mon rire et mes rides, ça l’a pas gêné. Il a posé sa main lisse sur ma main parchemin et remarqué : « Tiens, différence de couleur. » puis dévié sur mes fesses avec délicatesse . C’est moi qui ai dit mon âge. Pudique, il a tu le sien, et pris d’un accès de politesse, s’est présenté : « Amel, et toi ? » Mon prénom juif contre le sien a fait un bruit de coupes choquées qu’il n’a pas entendu, car mon anatomie plus que notre antinomie l’intéressait. J’ai effleuré sa joue et son sourire et dit : « Va-t-en, chacun son âge, chacun son horizon. Le tien est une ligne vierge. Le mien se rapproche. » Il m’a répondu : « Raison de plus » en évoquant des oraisons d'un genre païen. Il a bien fallu, pour le chasser, que je fasse un éclat.

« C'est ton dernier. Dommage. » m’a-t-il dit en partant.

Y’a plus d’enfants, y’a plus de saisons et j'ai l'âge de mes déraisons.

Y'A PLUS D'ENFANTS

Partager cet article

Repost 0
myriam.rubis.wenig.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

William 08/05/2013 17:17

Vous aviez raison, vous nous avez habituer à nous violer l'âme jusqu'à son plus profond, alors forcément, là, on en aimerait plus, plus loin, plus fort, plus intense, surtout que les premières lignes sont prometteuses !

myriam 08/05/2013 20:07

Ah oui ?? Carrément ? Bon... On va voir....