Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 11:47

 

Claquez-moi la porte au bec, marchez sur les pieds de mes vers d'éther, mouchez-vous dans mes papillons, poussez du pied mes p’tits cochons ; prenez-vous les pompes dans le tapi en vous, pétez dans votre quant-à-soi, confondez l’horizon avec la corde à linge, la lune avec le lampadaire, ma lanterne et votre vessie ; soyez sots à m’en émouvoir, ridicules si vous l’osez, grossiers plutôt que mal dégrossis, bas si c’est pour prendre un élan ou vautrés avec assez orgueil pour forcer mon respect. Soyez tout ça et pire encore, en grand, en large et de travers, je prends tout, j'ai le coeur élastique.

MAIS si par un curieux matin, pris d’un besoin naturel et irrépressible, vous vous laissiez aller à dire les plus vieux mots du monde, les plus dévergondés, les plus salopes qui soient, bref, un outrageant « Je t’aime », et que faisant fi du plus élémentaire bon goût, vous osiez y ajouter l’ombre du voile d’un impudique adverbe avec les manières de tapette d’une ponctuation honteuse, alors… Alors, sachez-le, sans pitié, sans indulgence, sortant des gonds de ma maison de tolérance, je vous foutrais en travers de la phrase le plus vigoureux de mes points à la ligne.

Myriam Rubis

Partager cet article

Repost 0
myriam.rubis.wenig.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

william 09/12/2012 17:03

Bon Dimanche soir Rubis,

vous ne trouverez guère, pour ne pas dire aucune évolution, je n'ai plus posté depuis un bon moment. Je ne dirais pas "Fontaine....." et espère revenir à ce type d'échange qui m'a plu et me plait
encore, mais je suis absorbé depuis un bon moment par d'autres formes d'expression littéraire, j'ai écrit ce qui ressemble à un roman, j'en ai commencé un autre, et depuis le début de l'année, j'ai
pu me faire acheter déjà deux nouvelles qui paraitront un jour dans le magazine Nous Deux", du coup, je tente d'en écrire d'autres; loin de moi l'appât du gain, mais le délicieux plaisir suave de
la reconnaissance, même si c'est "Nous Deux".
Il n'empêche, j'aime à vous lire, peut être pas dans tous vos sujets, les fées, même des mots, m'inspirent moins, mais dès que vous sortez la Kalachnikov pour croquer les duretés de la vie, vous
êtes splendide !!!!
Bonne semaine et à bientôt !
Amicalement
William

myriam.rubis.wenig.over-blog.com 10/12/2012 11:21



Formidable !! Et pourquoi pas " Nous deux " ?  Le plaisir de la reconnaissance ? Il est nécessaire pour continuer. Vous me direz quel numéro, que je me jette sur " Nous deux ", le
front haut et le regard fier, sans le planquer sous " Le monde ".



william 07/12/2012 20:15

Et si en cela je te disais "je t'aime !" sans autre artifice, que la simple passion du mot qui te détruit?
Bien sûr ce serait une déclaration de style, de celle dont on ne s'offusque pas, parce qu'on la sait sans encombre !
Me bafouerais tu de tes rimes à ne plus me sentir ?
rubis, je te le dis, tu as changé mon style, mon écriture et mon émoi littéraire, ais je le droit de le dire ,
Merci !

myriam.rubis.wenig.over-blog.com 09/12/2012 13:35



Je ne vois pas pourquoi je m'offusquerais de mots qui viennent du coeur, ni surtout pourquoi je les bafouerais, même si ça me semble un peu trop grand pour moi. Je prends et je dis
merci à ton merci. Renvoie-moi le lien de ton site, que je voie où en est l'évolution