Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 08:21

D’un côté, l’étoile éternelle,

Et de l’autre, la vague incertaine,

Mon pied dansant

A l’extrémité de l’écume

Et mes cheveux sur

Une surface de lumière déserte. 

C’est toujours ainsi :

D’un côté, étendards

Du vent…

-De l’autre, sépulcres fermés

Et moi me partageant, à l’intérieur

De moi

Pour être en même temps

Des deux côtés.

Si ta Figure existe,

Si tu es le sens du monde,

Je m’abandonne, je fuis en toi,

Plus jamais je ne veux être mienne. 

(Mais dans ce miroir, au fond

De cette froide lumière marine,

Comme deux poissons ternes

Mes yeux nagent à ma recherche…

Je marche avec toi. Et seule.

Je vis loin – Mais on me trouve ici).

Faiseur de ma vie,

Ne me laisse pas !

Entends ma chanson !

Aie pitié de mon murmure,

Réunis-moi dans ta main

Que je sois goutte de mercure

Divisée

Se défaisant sur le sol.

 

 

Traduction Myriam Rubis  www.atelier-ecriture-paris.com/ 

Partager cet article

Repost 0
myriam.rubis.wenig.over-blog.com
commenter cet article

commentaires