Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2015 2 14 /04 /avril /2015 19:03
Le chat

Le chat est une métaphore de l’amour.

Il peut te donner le soleil en fusion dans ses yeux, te le donner en entier, mais si tu t’attardes une seconde, la seconde de trop, c’est le coup de griffe assuré. Ce n’est pas du sadisme, c’est un savoir profond. Celui du temps qu'il faut à la lumière pour voyager de l’un à l’autre et de la différence entre le cri du cœur et son écho.

Le chat ne se fait pas de cinéma. Ne rêve pas d’étoiles. Il les vit ou ne les vit pas. Ca ne veut pas dire qu’il est sans mémoire et pas fidèle, bien au contraire, il l’est comme peu d’humains. Mais sa fidélité est une connexion, pas un fantasme.

Ce goût du vrai, c’est celui du point d’équilibre au bord du déséquilibre. Là encore, il ne s’agit pas d’un caprice mais de cette science qui lui permet de marcher sur une corniche, de sauter deux mètres en l’air pour atterrir au bord du lavabo ou de rattraper une balle en plein vol. Une science yogi du corps et de l’esprit.

Le chat veut le meilleur de tout. Il ne mendie pas, il exige son dû : nourriture, jeu, chasse, sexe, amour... mais il sait remercier. Le chat a la politesse des rois.

De tous ces désirs qui font la vie d’un chat, il saura pourtant se dépouiller le moment venu. L’un après l’autre. Le dernier qu’il cèdera, ce sera l’amour. Mais dans cette dernière pente, cette dernière glissade juste avant l’abandon, il donnera tout, absolument tout du vieux soleil de ses yeux, sans retenue, sans limite, sans plus de peur ni de fierté.

Dans un total déséquilibre.

Myriam Rubis

Partager cet article

Repost 0
myriam.rubis.wenig.over-blog.com
commenter cet article

commentaires